01/01/2014

NOUS CITOYENS. LETTRE A DENIS PAYRE.

Meilleurs vœux pour 2014, Monsieur Payre.

Vous avez créé récemment un mouvement politique citoyen non partisan « Nous Citoyens ». Le nombre d’adhérents, sur un temps court, confirme la pertinence de votre initiative: les Français opposés à la politique traditionnelle stérile du « camp contre camp »,  sont en nombre croissant et vous leur proposez une évolution, ainsi que « Nouvelle Donne ».

Le 14/12/2013, votre site présentait une photographie de trois candidats aux municipales dont Marie- Sophie Mozziconacci. Votre mouvement a labellisé sa liste pour les élections municipales de Puteaux en 2014. L’article joint de  votre  mouvement,  précisait  que la liste représentée ne devait pas être investie par un parti politique et devait représenter la société civile. C’est un remarquable changement.

Je souhaite cependant vous faire part de ma perplexité


Marie-Sophie Mozziconacci est conseillère municipale d’opposition depuis 2008. Elle représente « le clan » de Monsieur Charles Ceccaldi- Raynaud, ancien maire de Puteaux et a pris sa place dans le conseil municipal, puisqu’il ne pouvait y avoir légalement trois membres de la même famille, Madame Ceccaldi-Raynaud, fille de l’ancien maire venait d’être élue maire à la majorité des suffrages et son fils Vincent Franchi était, élu, sur sa liste.

            La politique conduite par Monsieur Charles Ceccaldi- Raynaud, en son temps,  fut particulièrement discutée. Wikipedia nous la rappelle ainsi que l’enquête spéciale de  « L’Express » du 20/10/2005, dont je vous adresse une copie. L’Express résume : « L’ancien flic d’Alger a tenu la ville pendant trente-cinq ans d’une main de fer, pratiquant un clientélisme systématique, muselant les opposants, prospérant au pied de la Défense sans jamais tenter de sortir de son pré carré putéolien jusqu’à la tragi- comédie familiale finale.

La tragi-comédie familiale fut surtout le refus controversé de sa fille de rendre le pouvoir communal à son père, qui le lui avait confié, temporairement, pendant sa maladie.

Sophie Mozziconacci est partisane dans le privé: dans une famille  qui se déchire publiquement, elle prend parti pour le père, contre la fille. Comment pourrait-elle être compétente pour rassembler des grands nombres alors qu’elle participe au statu quo  conflictuel en groupe restreint? Où trouve-t-on la solidarité requise par votre mouvement?

Sa liste de 43 noms ne peut ou ne pourra être complète que parce que Monsieur Ceccaldi-Raynaud, inscrit dans divers partis politiques au cours de sa vie, compte des amis dans la ville.

Le 8 juillet 2013, Nadine Jeanne, conseillère d’opposition du PS, a porté plainte contre Marie-Sophie Mozziconacci, auprès du procureur de la République, pour colportage de propos mensongers avec intention de nuire, sur Twitter. Marie-Sophie Mozziconacci avait suggéré que Nadine Jeanne se serait rendue au Maroc avec une élue de droite, information pour la discréditer politiquement… Le passeport de Nadine Jeanne infirme cette nouvelle. La source de Marie-Sophie Mozziconacci n’était pas sérieuse. Mais enfin, comment cette candidate « 2014 », adepte d’un mouvement non partisan, peut-elle critiquer une attitude qui n’aurait d’ailleurs été que non partisane? Comment peut-elle appartenir, en même temps, à la tradition bipartite fermée et à l’ouverture ? L’attitude est ambivalente.

Comme pour les électeurs de Puteaux, il vous sera peut-être difficile, Monsieur Payre, de faire la distinction entre les novateurs sincères et les opportunistes manipulateurs.

Sans doute direz-vous, comme tous les politiques, pour contourner ce problème humain répandu, qu’il faut  uniquement préparer l’avenir…

Bon courage Monsieur Payre.

Annie Keszey.www.notreputeaux.com / keszey.annie@neuf.fr

 

Mercredi 15 janvier.

Droit de réponse demandé légitimement par Marie-Sophie Mozziconacci.

Madame

Vous vous permettez des allégations sans fondement.

Je suis la seule élue d’opposition à avoir obtenu des résultats d’une part.

Seriez-vous à même de me citer un seul résultat de vos alliés?

D’autre part la plainte de Madame Jeanne a été classée sans suite du fait de l’absence d’éléments de cette dernière. Porter plainte contre un tweet…après avoir hurlé au harcèlement contre un autre opposant attaqué pour ses tweets prête à sourire et atteste que le pluralisme n’est pas l’apanage de ceux qui s’en réclament.

En outre, il me semble avoir plus de constance que beaucoup. Elue DVD en 2008, je n’ai pas changé de position.

Enfin l’élan social de Charles Ceccaldi-Raynaud le démarque très fortement.

Précisions aux lecteurs : Selon le leader socialiste c’est  à la demande pressante de Monsieur Grébert que Madame Jeanne aurait déposé une plainte.

En période de campagne, les stratégies de diversion se multiplient. Les électeurs seraient bien avisés d’exiger les résultats des élus d’opposition, de la même façon qu’ils ont à se prononcer sur le bilan des sortants.

Un élu qui n’a obtenu aucun résultat en 6 ans, ne vous apportera nécessairement rien dans le futur et ne saurait avoir aucune crédibilité en matière d’efficacité.

En outre, rappelons que si Monsieur Grébert, Madame Cancelloni ou Madame Jeanne ont été condamnés dans le passé, ce n’est pas mon cas.

Je suis la seule élue d’opposition à avoir des résultats tout en n’ayant aucune condamnation.

C'est Monsieur Vazia, candidat PS qui a demandé à Madame Cancelloni (élue vert et modem sur la liste Grébert qui se déguise en DVD) de se présenter pour, pensait-il, diviser la droite. Or cette élue ne saurait incarner ni le renouveau (élue en 1983), ni la constance, ni l'efficacité (à part sa plainte sans suite relayée à grand renfort par Madame Jeanne pour avoir mal garé son véhicule, on se demande où sont ses résultats)

Ni la Milos, ni la Chambre Régionale des Comptes n’ont jamais pointé la moindre déficience dans la gestion de Charles Ceccaldi

Pourquoi êtes vous moins prolixe sur les compromis constants de Stéphane Vazia qui semble plus en recherche de son confort personnel que de l'intérêt des putéoliens? Quel sens aurait une alliance avec Madame Chavrier, responsable du bilan de Madame Ceccaldi?

Pourquoi ces mêmes élus n'ont rien à dire sur la ville de Clichy, sinon parce que ce n'est pas la saine gestion qui les intéresse mais le simple fait d'obtenir un semblant de pouvoir?

Quelle cohérence entre ces opposants qui s'offusquent de la politique en famille, et s'empressent de mettre des couples sur la leur? Qui critiquent la censure et sont les premiers à la pratiquer? Qui critiquent les plaintes contre les tweets d'un opposant et sont les premiers à déposer plainte contre un tweet?

 

Voyez-vous Madame, si 52% des français sont prêts à voter pour un nouveau parti, c'est que les partis traditionnels n'ont pas su conserver l'impartialité nécessaire à la neutralité de traitement d'une part, parce qu'ils n'ont pas l'audace d'innover et de prendre des risques d'autre part,  trop préoccupés par l'élection et les cuisines électorales. C'est précisément ce que vos alliés PS, Grébert et Cancelloni envisagent.

Pour ma part j'ai refusé cette mascarade. L'impartialité ne consiste pas à substituer un clan à un autre, comme je l'ai plusieurs fois exprimé publiquement, mais à se placer au -dessus de tout intérêt partisan.

Quant à ma liste je vous rassure, elle est la plus représentative de la diversité des talents de notre ville à rebours de certaines listes où tous les colistiers semblent venir du même milieu, voire, ont déménagé récemment pour la circonstance.

Il me semblait utile de préciser ces quelques faits.
Marie-Sophie Mozziconacci

Ma question à Denis Payre ne portait pas sur tous ces sujets. A partir de 3 documents, qui existent toujours, une enquête de l’express, la liste de 2008 de M Charles-Ceccaldi Raynaud (qui souhaitait prolonger encore de 6 ans une « monarchie élective » de 37 ans,) et le contenu d’un tweet, je souhaitais savoir si l’on peut passer d’une politique partisane à une politique nouvelle  non partisane. Les bilans techniques et non idéologiques, dans l’avenir, des progrès réalisés par les nouveaux représentants politiques  de « Nous Citoyens » permettront .peut-être de répondre à la question.

Je n’ai pas pour alliés Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni, je réprouve leurs actes. Mme Mozziconacci le savait mais n’en a pas tenu compte.

Annie Keszey.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.