Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2015

PUTEAUX: LE ZOO FRONTISTE DE GERARD BRAZON.

 

Gérard Brazon est un conseiller municipal d’opposition, blogueur, du Front national.

 

Ce compte-rendu de lectures, faites à travers une passoire, porte sur cinq textes de Gérard publiés sur son site et/ou sur celui de Riposte laïque.

Dans ses publications, Gérard mitraille de mots fleuris  le peuple de France, un pauvre peuple intellectuellement démuni, ignorant de toute réalité ou mal informé «... manquant le plus souvent d’historique politique... », »... appelé à ouvrir les yeux... », « ...la plupart des Français ne savent même pas  ce que sont les élections territoriales, comme ils ne savaient pas ce qu’étaient les élections cantonales... », « ... que les Français comprennent bien qu’ils sont manipulés et désinformés... » . « ...Les bobos  bien- pensants sont terrorisés à l’idée  d’admettre qu’ils se sont trompés... »  Etc... Le PS, l’UMP, les communistes, la majorité municipale, les bobos, SOS racisme,  le passé national, les enseignants, les diplômés de l’ENA et le journal Le Monde sont honnis.

Gérard, par contre, a une très haute opinion de lui-même : érudit, grand connaisseur de l’Histoire, éclairé, visionnaire, Il ne pourrait s’émouvoir si d’aucuns le jugeaient orgueilleux ou narcissique puisque lui seul a l’infaillible pensée frontiste.

Son Histoire de France, répétitive à l’excès, interpelle et mériterait quelques sérieuses corrections : le premier ennemi de Gérard est le Parti socialiste. Il fait ainsi remonter «  le socialisme » à la Terreur révolutionnaire de 1793 pour lui attribuer un massacre  géant. Or, chacun sait, à part notre savant putéolien, que la Révolution française ne fut pas socialiste. Le mot socialisme n’est apparu qu’un bon demi-siècle plus tard. Gérard se piège dans sa critique : « ... en Histoire, contrairement à ce que font les socialistes, il ne faut pas faire de raccourcis entre deux époques... ».

Ses textes révèlent un zoo qui mérite un temps d’arrêt. «  Nos bobos, dans la mosquée de Bordeaux font les autruches. Ou plutôt font comme les trois petits singes... » -« Le socialisme est cette idéologie qui a toujours pris les Français pour des imbéciles, de la volaille, des moutons à tondre... » - « ...la mise au pas du troupeau dont ils (les contribuables) font partie, de ces vaches à traire des euros, de ces moutons à tondre et de ces volailles à décapiter ...» - « ...Les électeurs sont les dindons de la farce électorale ... » - « ...les dindons politiciens s’arrachent la plume et s’affolent... »- « Certes nous allons voter pour des conseillers dont on ignore à quoi ils vont servir, pour des couples. Des couples de moineaux comme si le pouvoir socialiste envisageait de faire de l’élevage... » - « Cela fait tellement d’années qu’ils  (de la droite) bouffent aux mêmes râteliers (de la gauche) que l’on peut reprendre cette même citation Asinus asinum fricat (?), l’âne frotte, l’âne, c’est-à-dire les imbéciles qui se congratulent... »

Récapitulons ! Autruches, singes, (des immigrés) volaille, moutons, troupeau, vaches, dindons, moineaux (autres bêtes de souche)...tondre, décapiter, arracher les plumes, bouffer ! 

 

Gérard est le premier mouton au centre de l’image. Pour la première fois il bêle publiquement  qu’il nous manipule et nous met en garde. Enfin !

 

La fraternité culturelle, tolérante et lucide, prévaut sur le choc des civilisations.

 

Les cinq textes : Elections territoriales 2015 : un homme, une femme, la parité pour tous. Le socialisme est historiquement la matrice de toutes les dictatures. Les profs « bien- pensants » se mobilisent contre Marine Le Pen. Je suis Charlie n’a pas effacé l’ardoise. Les bobos, ces nouveaux pacifistes qui nient la réalité de la guerre islamique.

 

Image : Riposte laïque.

 

Annie Keszey.

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.