Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2015

PUTEAUX. LA FRAUDE ELECTORALE.

Second tour des élections départementales 2015. 

 

Certes notre ville n’est pas encore, elle non plus, une démocratie exemplaire. Découvrir cependant, consterné, que des délinquants politiques locaux y pratiquent le délit de fraude électorale suppose un engagement citoyen militant afin qu’ils soient sévèrement sanctionnés par la Justice et cessent de nuire à l’électorat.

 

« La fraude électorale est un processus ayant pour objet d’influencer le résultat des élections de façon à garantir, à augmenter la probabilité d’un  résultat voulu, système efficace dans les zones où le taux d’alphabétisation est faible... »

 

A Puteaux ?

 

La fraude électorale est mondialisée et ses procédés sont classiques : pots de vin, faux électeurs, falsification des affiches électorales, dépouillements frauduleux, résultats modifiés...On la croyait ailleurs, par commodité morale.

 

Le folklore de la malfaisance est imaginatif :

 

En 2010, en Biélorussie, à Minsk, le chef d’Etat, Monsieur Loukachenko, au pouvoir depuis 16 ans et souhaitant le garder,  interdit les affiches électorales et se  réserve 90 % du temps d’antenne des medias, laissant ainsi 10 % du temps à ses 9 opposants. En 2014, en Mauritanie, le parti Tawassoul accuse la campagne du candidat Mohamed Ould Abdel Azy d’utiliser frauduleusement des images de militantes de Tawassoul, en bandeau vert, dans sa propagande électorale. En 2015, en Ukraine, à Donetsk, les bureaux de vote ne sont pas ouverts pour l’élection présidentielle : coup de force des pro-russes...Le mouvement sénégalais « Y’en a marre » s’est spécialisé dans la lutte contre la fraude électorale...

 

L’Afrique est d’ailleurs particulièrement touchée par le fléau : le Congo, le Cameroun, la Guinée-Bissau, la Tunisie...Le site africain www.laconscience.com s’oppose à ces malversations. Juliette Abandolové y écrit : « Personne ne s’attend  à ce que les tyrans qui nous gouvernent ne quittent leurs responsabilités de chefs librement et démocratiquement. Le goût très sucré de la mangeoire pour leur famille et leur clan ne peut d’ailleurs que les dissuader au quotidien d’abandonner leur doux pouvoir...

 

Par conséquent, tous les moyens et subterfuges sont bons pour forcer le peuple à accepter soit la monarchisation, soit la passation du pouvoir à l’intérieur du clan... » .

 

Et Puteaux ? Eh bien OUI, à Puteaux !  C’est d’ailleurs la 3ème fraude électorale connue en un an ! 

 

Dans la nuit du 27 au 28 mars 2015, probablement, une des deux affiches électorales concurrentes, sur la majorité des panneaux de la ville, a été falsifiée. La falsification est atypique : ni déchirures, ni  gribouillages...Un additif de même couleur et de même largeur a été collé en bas de l’affiche originelle centrale « Merci » du duo des candidats PS/ Europe- Ecologie- les Verts (Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel) : le  texte écrit paraissait être celui de ces candidats et de leurs suppléants (Evelyne Hardy et Francis Poezevara), or c’est celui des fraudeurs.

 

Cette friponnerie crétine pour manipuler des électeurs parfaitement aptes à penser seuls a été enregistrée par les caméras de surveillance. Les candidats- victimes ont porté plainte. Le résultat de l’enquête et ses conséquences sont indispensables au retour d’une certaine confiance  dans la commune. Annie Keszey.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.