Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2016

PUTEAUX-"DEMAIN"

« DEMAIN » est un film-documentaire réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent. Six jeunes parcourent le monde et proposent des solutions pertinentes et donc encourageantes pour construire une autre histoire de l’avenir. Des exposés de réalisations dans l’agriculture, l’énergie, l’habitat, l’économie, l’éducation, la démocratie reconstituent le puzzle d’une nouvelle économie, signe que l’ère du capitalisme financier dans laquelle nous vivons arrive à sa fin.

http://www.demain-lefilm.com/

Jeremy Rifkin, l’un des penseurs de la société les plus réfléchis et novateurs de notre temps, expose certains de ses principes économiques dans le film : auteur d’une vingtaine de bestsellers dont La troisième révolution industrielle déjà présenté sur ce blog et La nouvelle société du coût marginal zéro- L’internet des objets, l’émergence des communaux collaboratifs et l’éclipse du capitalisme, dont la publication suivra. (510 pages- Les liens qui libèrent- Septembre 2014.),

« Les règles du grand jeu de l’économie mondiale sont en train de changer. Le capitalisme se meurt et un nouveau paradigme qui va tout bousculer s’installe : les communaux collaboratifs. C’est une nouvelle économie qui se développe, où la valeur d’usage prime sur la propriété, où la durabilité supplante le consumérisme et où la coopération chasse la concurrence. Ces communaux collaboratifs sont en plein essor : l’auto-partage, le crowfunding, le couchsurfing, les producteurs contributifs d’énergie verte ou même d’objets avec les imprimantes 3D. Ils offrent un espace fait de millions d’organisations autogérées qui créent le capital social de la société. Ce nouveau paradigme est favorisé par l’émergence des réseaux sociaux et de l’Internet des objets, qui sera bientôt omniprésent dans notre quotidien. Il se matérialisera par ces milliers de capteurs disposés sur les ressources naturelles, les chaînes de production, implantés dans les maisons, les bureaux et même les êtres humains, alimentant en Big Data un réseau mondial intégré, sorte de système nerveux planétaire... »

Les responsables de la ville de Puteaux, par exemple, sont-ils attentifs à ces évolutions et en particulier au développement de l’économie collaborative ?

Dans le magazine de la ville Puteaux Infos, de février 2016, quelques 250 photos présentent près de 500 visages souriants, dont ceux, aussi, des membres de l’opposition en page 76. Le « sérieux » des jeunes cuisiniers concentrés sur leur gâteau, page 38, reste une exception normale. Tout irait donc si bien ?

Le magazine permet, en particulier, de déceler des initiatives pour Puteaux-« DEMAIN ».

Page 14 : un jury citoyen de 12 personnes volontaires a été élu pour donner un avis consultatif sur les dossiers complets et anonymes devant être présentés à la Commission d‘ attribution des logements sociaux. C’est un progrès théorique remarquable qui ne deviendra progrès réel que si une synthèse transparente des écarts de choix entre les deux commissions et de leurs raisons est régulièrement publiée. Attendons pour juger.

Page 25 : la mairie informe de la possession d’imprimantes 3D par le collège Les Bouvets et le collège Maréchal Leclerc.

Page 31 : le Lions club de Puteaux lance Lions SOS : un dispositif gratuit permettant de centraliser dans une petite boîte des informations d’urgence relatives à notre santé, afin d’informer au mieux les services de secours.

Page 44 : quatre espaces verts sont labellisés pour application des objectifs du label Eve. Ces objectifs sont conformes à la nouvelle économie en gestation et aux principes de la protection de la Terre.

Page 45 : la commune propose cinq stations Autolib’ et 14 bornes de recharge électrique.

Page 46 : la réduction des déchets par le compostage est expliquée.

Page 48 : Le soutien aux circuits courts avec la Ruche qui dit oui. C’est un commerce récent, ouvert depuis décembre, 3 place du Ratrait à Suresnes, mais présenté dans Puteaux Infos. Cette entreprise sociale et solidaire propose un modèle juste et équitable destiné à soutenir l’agriculture locale : elle fait ses achats directement auprès des producteurs. C’est aussi une communauté de voisins qui permet de se rencontrer, d’échanger et de s’entraider. Les commandes se font sur Internet, après inscription, chaque lundi et les livraisons ont lieu le mardi.

Page 52 : Thirom Veal a créé FreeSOS, une application gratuite pour Smartphone qui permet de se faire aider bénévolement en cas d’urgence. A la tête d’un bureau d’études, cet ingénieur qui a habité Puteaux pendant plus de dix ans, veut recréer du lien social entre les citoyens.

Créer du lien social, développer l’entraide et les missions à buts non lucratifs, favoriser l’implication de tous, sont des objectifs prioritaires de la nouvelle société.

Page 83 : Puteaux ville connectée.

Ces observations analytiques, en ordre dispersé, demandent à être poursuivies jusqu’à la synthèse  de Jeremy Rifkin: « l’entrée locale dans un monde partiellement au-delà des marchés, où nous apprenons à vive ensemble, toujours plus interdépendants, sur un communal collaboratif mondial. »

Bon courage à nous tous!

Image : rendezvousdufutur.com

Annie Keszey.

 

Les commentaires sont fermés.