Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2018

Lettre à Monsieur Éric Alauzet, député de LaREM.

Annie Keszey, adhérente du comité « historique » LaREM de Puteaux, à Monsieur  Éric Alauzet, médecin, député de la seconde circonscription du Doubs, rapporteur de la loi de Finance de la sécurité sociale.

Copie à Monsieur Christophe Castaner.

                Monsieur le Député,

Vous gagnez 5 700 € par mois, au titre de votre mission de député, sans que nous sachions, de plus, si vous continuez à exercer votre profession rémunératrice de médecin.

La majorité des Français, selon des sondages récents, pense qu’il y a trop de députés. Je partage ce point de vue.

Dans une interview accordée au « Parisien », vous avez déclaré, pour justifier la diminution des retraites, que les retraités d’aujourd’hui font partir d’une « génération dorée ». Les centaines de réactions indignées ont provoqué vos excuses « tempérées ». Vous pensez que les retraités doivent se ressaisir d’autant que les retraites vont continuer à diminuer du fait de l’allongement de la vie et de l’accroissement des difficultés économiques. Pour cette seconde raison, on peut déduire que vous n’imaginez pas appartenir à un parti qui pourrait être enfin plus efficace que les partis traditionnels antérieurs. Alors, à quoi servez-vous ?

Dans les commentaires légitimement consternés, suivant votre intervention, inscrits sur Internet, tout est dit. Replanter un couteau simpliste dans des « plaies ouvertes » était superflu. Un citoyen en colère, Monsieur Daniel Houard, par exemple, développe parfaitement de nombreux arguments,  auxquels on adhère sans réserve, pour contester vos propos.

Il faut apprendre l’économie Monsieur Alauzet : avez-vous lu le rapport de 2017 sur les inégalités de la France sous la direction d’Anne Brunner et de Louis Maurin? Avez-vous lu les rapports d’OXFAM et leurs compléments ? Avez-vous lu Les économistes atterrés, Joseph E. Stiglitz et Thomas Piketty? Avez-vous lu le rapport de l’Office français des conjonctures économiques (OFCE) : fin 2019, les 5 % des ménages les plus aisés capteraient 42 % des gains liés aux réformes...

Le Peuple n’est plus préhistorique. Pour le convaincre il ne faut pas le mépriser.

Annie Keszey.

 

 

Commentaires

Merci de cette lettre. J'en ai adressé une très correcte mais sévère à M Alauzet pour lui manifester mon indignation sur les termes qu'il a utilisés à l'égard des retraités dont il n'imagine même pas qu'il y a plusieurs générations dans cette partie de la population. Comme vous je trouve ses excuses "un peu molles". Je ne critique pas le prélèvement de 1.7 % mais l' irrespect et l'ignorance de ce député au sujet de la vie (pas forcement dorée) des hommes et des femmes de notre pays. Je me suis permis de lui joindre un résumé du mémoire de 2 ingénieurs des mines (2015) qui positionne le rôle social des retraités, pour sa culture. Il n'est plus crédible dans son rôle de rapporteur et dessert la politique de son propre parti (dernier auquel il a adhéré)

Écrit par : POUPEL | 11/03/2018

Merci Monsieur. La solidarité entre les retraités et leurs nombreux arguments souvent irréfutables sont des encouragements civiques précieux. Le résumé du mémoire que vous citez m'intéresserait: peut-on le trouver sur Internet?
Bon courage et bonne chance. Annie Keszey

Écrit par : KESZEY Annie | 12/03/2018

Je ne remercierai pas Madame Keszey par le semblant de contre-feu quelle fait paraître dans son courrier. Cette personne fait partie du même groupe que notre stigmatiseur et je ne peux pas croire une seule seconde quelle soit si différente de ce Monsieur Alauzet. Bien entendu je vois pas comment Larem cessera de nous faire avaler ses potions injustes et amères.
Donc rien ne changera, le petit peuple "Sans Dent" continuera d'être la cible, il sera Utilisé, Méprisé, Insulté et il pourra dire merci à tous les politiciens sans exception.
Très, Très Grand Merci!

Écrit par : rufel | 12/03/2018

Vous me jugez. Vous ne me connaissez pas. J'adhère à LaREM parce que ce parti a mis fin au fossé guerrier entre la droite et la gauche. J'y garde mon entière liberté de critiquer et de juger. Annie Keszey

Écrit par : Annie Keszey | 12/03/2018

Les commentaires sont fermés.