Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2019

Puteaux. Demande d'intervention au comité d'éthique de LaREM.

24/09/2019. Annie KESZEY, 27/29 Rue Roque de Fillol, 92800 Puteaux, 44 ans d’Education nationale (professeur, psychologue scolaire, principal de collège public), LaREM- Génération de Puteaux,
au Président du Comité d’éthique de LaREM.
Copies à Messieurs Edouard Philippe, Stanislas Guérini, Alain Richard, Julien de Normandie, Madame Marie Guévenoux.
Objet : Demande de Justificatifs contre des tweets délictueux, me concernant, émis par @OReferendaire.
Monsieur le Président du Comité d’éthique de LaREM,
Ma demande ne vaut que si l’adresse Twitter @OReferendaire, Observatoire électoral, correspond à un site de LaREM et non à un faussaire. Je l’ai découverte pour la première fois sur #Puteaux, je ne la connais pas, son titulaire ne me connaît sans doute pas.
Voici ces tweets : ils sont mensongers, outrageants, diffamatoires. Ils sont une atteinte à mon honneur et salissent mon nom qui est aussi celui de mon mari. Ce sont des faux en écriture publique. Pourriez-vous demander à ce site de m’apporter les preuves de ce qui est écrit ?

1                                                                                                         2 P1010862.JPGP1010864.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Honnêtement Madame quel est votre intérêt à soutenir les gens qui essaient d'attaquer LaREM de toutes les manières possibles? Pourquoi cette insistance contre un membre du comité en particulier? Est-ce à cause de ses origines? A cause de sa couleur de peau?

2. Les attaques personnelles, les insultes, les mensonges, Madame, viennent de vous. Et je vous rappelle que le harcèlement moral et le racisme sont passibles de poursuites judiciaires.

Je n’ai jamais soutenu « les gens qui essaient d’attaquer LaREM de toutes les manières possibles » : pas une seule personne, jamais. Toutes mes interventions sont consultables sur mes blogs : www. notreputeaux.com, www.atelier-idees.org, www.rupture-et-metamorphose.org et sur #Puteaux. [Je tiens l'ensemble de mes tweets à la disposition de qui le souhaite.]
Le membre du comité qui subirait mon insistance contre lui n’est pas nommé. S’il s’agit d’Adama Traoré, j’ai porté plainte en diffamation contre lui auprès du Procureur de la République le 18/11/2018 : la date du jugement n’est pas encore fixée. Il écrivait déjà et avant toute intervention de ma part que je n’appartenais pas à LaREM, que j’appartenais à un autre organisme, que j’allais leur nuire et autres mensonges dont j’ai les preuves. Il recommence actuellement et tente d’inverser le coupable et l’innocente sauf que ses propos délictueux reposent sur le vide. Les sous-entendus des deux dernières questions sont des infamies : ma famille est internationale. Ce tweet est, de plus, une trahison de la charte des valeurs de LaREM.
Il faut apporter les preuves des mensonges, des insultes et des attaques personnelles qui me sont imputés : ce ne sont pas mes pratiques. Je ne mens pas, je n'insulte pas. Quant au harcèlement moral et au racisme évoqués, si ce site appartient à LaREM, je demanderai des mesures spécifiques pour réhabiliter mon honneur. Pour réfuter le harcèlement, c'est facile, je n'écris pas de tweets à Adama Traoré, je ne fais que répondre aux siens, me concernant.
Membre à égalité de droit de LaREM, respectueuse sans faillir des valeurs du Parti, je critique démocratiquement des adhérents du comité 2 auquel je ne veux pas appartenir pour ne pas être complice de leurs déviances éthiques. Tous les adhérents, ceux de la société civile en particulier, ne sont pas concernés par ces critiques. Je vous avais déjà adressé un rapport en 2018 à ce sujet (je vous le joindrai à nouveau, réactualisé}. La haine viscérale du maire de Puteaux de la part de certains,  l’ambition politique endémique, le langage public ordurier de « Puteaux en Mouvement » intégré à LaREM, inacceptable, sur un site Twitter, les mensonges, les outrages, les diffamations, avec preuves irréfutables, sont à combattre au sein de LaREM sinon le souhait d’atteindre l’exemplarité ne serait qu’affabulateur.
Pourriez-vous demander à ce site (votre site?) de m’apporter les preuves de ce qui est écrit ?
L’intérêt des membres du parti/mouvement du comité 2, que je critique, est évidemment d’extrapoler en disant que je critique LaREM. Or, je la défends d’un retour vers les pratiques qui conduisent au dégagisme politicien.
Recevez l’expression de mes sentiments respectueux et reconnaissants.
Annie Keszey.

 

 

Les commentaires sont fermés.