Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2018

Lettre à Monsieur Éric Alauzet, député de LaREM.

Annie Keszey, adhérente du comité « historique » LaREM de Puteaux, à Monsieur  Éric Alauzet, médecin, député de la seconde circonscription du Doubs, rapporteur de la loi de Finance de la sécurité sociale.

Copie à Monsieur Christophe Castaner.

                Monsieur le Député,

Vous gagnez 5 700 € par mois, au titre de votre mission de député, sans que nous sachions, de plus, si vous continuez à exercer votre profession rémunératrice de médecin.

La majorité des Français, selon des sondages récents, pense qu’il y a trop de députés. Je partage ce point de vue.

Dans une interview accordée au « Parisien », vous avez déclaré, pour justifier la diminution des retraites, que les retraités d’aujourd’hui font partir d’une « génération dorée ». Les centaines de réactions indignées ont provoqué vos excuses « tempérées ». Vous pensez que les retraités doivent se ressaisir d’autant que les retraites vont continuer à diminuer du fait de l’allongement de la vie et de l’accroissement des difficultés économiques. Pour cette seconde raison, on peut déduire que vous n’imaginez pas appartenir à un parti qui pourrait être enfin plus efficace que les partis traditionnels antérieurs. Alors, à quoi servez-vous ?

Dans les commentaires légitimement consternés, suivant votre intervention, inscrits sur Internet, tout est dit. Replanter un couteau simpliste dans des « plaies ouvertes » était superflu. Un citoyen en colère, Monsieur Daniel Houard, par exemple, développe parfaitement de nombreux arguments,  auxquels on adhère sans réserve, pour contester vos propos.

Il faut apprendre l’économie Monsieur Alauzet : avez-vous lu le rapport de 2017 sur les inégalités de la France sous la direction d’Anne Brunner et de Louis Maurin? Avez-vous lu les rapports d’OXFAM et leurs compléments ? Avez-vous lu Les économistes atterrés, Joseph E. Stiglitz et Thomas Piketty? Avez-vous lu le rapport de l’Office français des conjonctures économiques (OFCE) : fin 2019, les 5 % des ménages les plus aisés capteraient 42 % des gains liés aux réformes...

Le Peuple n’est plus préhistorique. Pour le convaincre il ne faut pas le mépriser.

Annie Keszey.

 

 

05/03/2018

Le numérique, la robotique et l'Intelligence Artificielle (IA), à Puteaux.

En 2014, la mairie de Puteaux présageant « le grand chambardement » du futur avait acquis deux robots, Nao 1er et Nao 2, équipés du logiciel Zora, et présenté leurs performances au public lors d’une conférence au Palais de la Culture. Ils étaient destinés aux écoles et aux lieux d’activités périscolaires et devaient s’attaquer aux échecs. Le conférencier Sylvain Joseph avait exposé les matériels numériques des établissements de Puteaux. Depuis, les robots se multiplient dans le monde et à partir de leurs algorithmes exécutent constamment de nouvelles tâches. Ross, par exemple, sorti des laboratoires d’IBM, au service de la Justice,  analyse en un temps record des milliers de documents là où il aurait fallu des milliers d’avocats...Les robots sont déjà à l’œuvre auprès des personnes âgées pour lire des informations, animer des cours de gymnastique : ils pourront bientôt les porter, surveiller leur prise de médicaments et donner l’alarme en cas de chute...En Angleterre, un robot, petit cousin de C- 3P0, vedette androïde de Star Wars, fait progresser des enfants autistes...

La mairie a organisé, du 27/01/2018 au 17/02/2018, au Palais de la Médiathèque, un programme important et remarquable d’animations pour voyager dans le futur et comprendre les enjeux de la robotique et de l’Intelligence artificielle. Une séquence concernait les applications positives pour les handicaps.

La mairie a obtenu, le 8/02/2018, pour la quatrième année consécutive le label national : Territoires, villes et villages Internet 2018, avec 5@. Elle avait obtenu  précédemment le label Les interconnectés, label Territoires innovants et, en 2015, le prix Territoria, en particulier pour la qualité des services numériques mis à la disposition de personnes handicapées. Le compte officiel Instagram de Puteaux est le plus performant et le plus actif de l’Île de France. Puteaux est influente sur Twitter. Les Putéoliens peuvent se connecter à la ville sur Puteaux Mobile...

L’Institut de l’Internet et du Multimedia de La Défense propose à ses étudiants une formation aux nouvelles technologies de l’Intelligence artificielle. L’intelligence artificielle c’est l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence...

Depuis le début de l’année, la société Linagora, soutenue par la mairie, a ouvert à Puteaux un centre de formation Openhackademy axé Open Source. Deux formations ouvertes à  tous, certifiantes et gratuites y sont dispensées : développeur Web et administrateur système et réseaux avec une spécialisation Cloud. L’initiative est d’une utilité indiscutable, de nouveaux métiers nécessaires devant se substituer aux métiers devenus obsolètes.

La ville a rendu hommage à Christian Cavadia, créateur en 1977 (déjà !) d’un centre de ressources en génie logiciels adaptés aux arts plastiques et graphiques : aujourd’hui il dispose de 10 000 œuvres numériques dont certaines  ont été exposées au Palais de la Culture.

Sur l’esplanade de la Défense une navette « autonome », puisque sans chauffeur, Navya, a transporté des voyageurs d’une station à l’autre, à partir d’automatismes complexes et complets. Les portes  s’ouvraient et se fermaient seules. Aucun personnel de  contrôle n’était visible.

La mairie de Puteaux a organisé le 11/12/2017, à l’Hôtel de ville, un « Digital day » pour aider les entreprises à se développer. Deux ateliers avaient exposé les outils indispensables au déploiement d’une stratégie digitale en marketing, communication, e-commerce et marketplace. D’autres ateliers ont travaillé sur l’optimisation du lieu de vente, les outils de communication/marketing et l’animation des points de vente. Cette journée était consacrée aux dirigeants de TPE-PME, aux start-up, aux porteurs de projets, aux artisans et commerçants.

Depuis le 7/11/2017, une salle du Palais des sports offre aux sportifs une salle « cardio » aux nombreux appareils. Le 20/02/2018, une matinale sur la dématérialisation des marchés publics dans la salle du conseil de l’Hôtel de  ville devait aider les PME à se référencer sur les plateformes Web pour répondre à des marchés publics locaux.

La mairie de Puteaux, par l’évolution de son organisation vers une e-administration, évite des déplacements à ses citadins. Par exemple, les familles peuvent s’inscrire et payer en ligne, 7j/7 et 24h/24, accéder à leur compte, réaliser des pré-inscriptions aux activités scolaires, périscolaires, aux activités de loisirs et consulter et régler toutes leurs factures...De nombreuses fiches sont téléchargeables...

La ligne n° 1 du métro reliant La Défense à Vincennes, composée de trains MP05 est également entièrement automatique, depuis le 16/02/2013, sans chauffeur « humain ». Le métro s’arrête avec une grande précision puisque ses portes font face précisément aux portes palières de la protection des quais. Il applique automatiquement tous les principes de circulation et de sécurité. Le bug dans le système de pilotage automatique du 22/01/2016 entraînant une panne générale avait imposé l’évacuation des nombreux voyageurs retenus sous terre entre deux stations.

Monoprix, rue Jean-Jaurès, a joint des caisses autonomes, sans caissier, à ses caisses traditionnelles. Ce sont les clients qui commandent à ces nouvelles caisses/ machines pour obtenir leur addition et payer. Un seul employé, polyvalent, surveille et aide les utilisateurs des sept caisses, Contrairement au nouveau magasin, sans aucun employé, ouvert par Amazon à Seattle, les sites français de la grande  distribution évoluent avec prudence parce qu’ils craignent les réticences de leurs clients. Dans  ce même magasin on peut aussi réaliser seul des photos de soi-même, depuis longtemps...

Vous pouvez payer vos factures par téléphone mobile dans plusieurs magasins de Puteaux.

La poste centrale de Puteaux a rationalisé son intérieur par des travaux. Il n’y a plus que deux guichets pour recevoir la clientèle sans rendez-vous : l’un pour les opérations postières et l’autre pour les opérations bancaires de la Banque postale. Les queues permanentes cependant sont une contrainte inutile, sans doute involontaire, pour les usagers. De nombreuses et nouvelles machines ont été introduites dont les manipulateurs sont la clientèle et non plus les employés. Vous devez préparer seul vos envois en recommandé, mais vous avez encore le choix, provisoire sans doute, de choisir un automatisme complet ou de vous adresser à un « humain » pour achever votre envoi. Vous pouvez envoyer un chèque à la banque centrale de La Source sans passer par un employé, en le déposant dans une machine. Son montant  arrivera sur votre compte bancaire.

Depuis votre téléphone portable vous pouvez réserver à distance, une voiture électrique stationnée dans une des stations de la ville et la trouver à votre disposition quand vous arrivez sur le lieu dans la demi-heure suivant la commande.

Quand vous avez besoin d’une radio, vous savez que des systèmes experts d’aide au diagnostic  facilitent la lecture des données, pour le radiologue, dont la profession est en constante évolution mais qui reste maître de l’évaluation et de la décision finales.

La banque « Crédit mutuel CIC »  a commencé à utiliser le logiciel d’IBM, Watson, pour qu’il comprenne les intentions, les questions et les réponses de la clientèle française. Aux Etats-Unis, le logiciel d’IPsoft et d’Accenture, Amelia, répond en direct aux questions des clients. En Scandinavie, avec Amelia, un conseiller-client gère 10 000 comptes alors qu’en France c’est un conseiller pour 500 !

Depuis notre domicile, par ordinateur, nous pouvons réserver, payer  et recevoir des billets de train ou d’avion, nous automédicaliser, envoyer de l’argent en France ou à l’étranger et nous former par les Mooc, par exemple, cours à distance à audience massive à partir de technologies numériques. LaREM a proposé récemment à ses adhérents une formation à l’entraide civique à partir d’une succession de séquences avec validations diverses et la possibilité permanente de donner son avis. Des avis positifs ont été développés. On peut ne pas les partager quand on sait que l’entraide civique n’a pas attendu 2018. En éducation, un algorithme peut être redoutable. Ce fut le cas du logiciel d’orientation après le baccalauréat, APB, qui pratiquait un tirage au sort entre les candidats aux résultats injustes et parfois traumatisants pour les candidats. APB vient d’être banni de l’Education nationale.

Les big data associés à l’ensemble des moyens de connexion affaiblissent cependant la protection de nos données individuelles, de façon irréversible.

A la maison, les aides techniques accessibles sont nombreuses : un seul bouton peut vous permettre d’activer l’éclairage et le chauffage dans toute la maison. Vous pouvez collectionner tous les appareils facilitateurs : tire-bouchon et épluche fruits électroniques, balai télescopique, aspirateur autonome...Si vous entendez mal, Audi-son, récemment installé à Puteaux, vous propose les dernières technologies en matière d’appareillages...

Lors de la campagne présidentielle de 2017, les candidats avaient peu traité les conséquences de l’Intelligence artificielle. Seul, Benoît Hamon avait proposé un revenu universel qui laissait supposer qu’il envisageait la disparition d’emplois techniques, ce qui est inéluctable, mais sans envisager les nouvelles créations d’emplois complémentaires et il avait tort. Emmanuel Macron a demandé au mathématicien et député de LaREM Cédric Villani de lui rédiger, pour mars 2018, un rapport sur la stratégie française face à l’IA.

En trois pages, tout ne peut être dit. Puteaux va poursuivre sa marche vers « La ville intelligente ».

La  notion de ville intelligente, suppose aussi, en effet, l’accroissement du « collaboratif ». En ce mois de mars 2018, la ville de Puteaux lance un nouvel outil de démocratie participative : l’appel aux projets citoyens pour construire ensemble le Puteaux de demain.

Mais quelles seront les incidences de - « big data, algorithmes, intelligence, robotique » - : l’homme de plus en plus intimidé par l’énorme puissance de cette tétrade magique, ne sera-t-il pas incité à moins penser et à déléguer cette tâche aux machines ? La question posée est celle d’Axel Kahn. Il y a répondu dans le numéro 1090 de « Marianne », d’autres aussi. L’essentiel en sera publié ultérieurement. A suivre.

Sources diverses : Internet, blogs, journaux, hebdomadaires dont Marianne, publications et sites communaux.

Annie Keszey.

 

 

 

 

 

01/02/2018

Monsieur le Président de la République.

1/02/2018. Annie Keszey, citoyenne ordinaire, adhérente du comité  « historique » de LaREM de Puteaux,

à

Monsieur le Président de la République, avec copies à Madame Brigitte Macron et à Monsieur Christophe Castaner.

Objet : votre politique.

Monsieur le Président de la République,

J’ai adhéré à LaREM avant votre élection pour une raison essentielle : vous mettiez fin à la frontière agitée et stérile entre la droite et la gauche traditionnelles. Je n’avais aucune illusion cependant quant au futur, conditionnée, comme d’autres, par des décennies de promesses stratégiques bafouées.

Ce matin, par temps gris, j’ai constaté la diminution  de 66,28 € de ma retraite de janvier 2018.C’est une rupture unilatérale d’un contrat et cette mesure, annoncée antérieurement, reste injuste et inégalitaire. Mon mari et moi avons rempli notre devoir de parents en permettant à nos deux filles de réussir des études longues et d’avoir une qualification professionnelle rémunératrice. L’argument  commode du justificatif de la diminution des retraites afin d’aider les générations futures ne nous concerne pas.

Autant que les jours précédents, aujourd’hui nous apprenons d’autres pratiques inégalitaires de votre part. Vos très remarquables discours restent encore théoriques, tel que celui que vous avez prononcé au Forum de Davos sur les inégalités mondiales croissantes, reprenant ainsi les conclusions de Joseph Stiglitz (1 %/99 %), de Thomas Piketty et d’Oxfam (...Huit hommes détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale...) Pourtant, semble-t-il, dans votre environnement immédiat, un certain Secrétaire général gagne  17 000 €/mois et bénéficie d’un logement gratuit, au cœur de Paris, de 182 m2. D’autres cadres très proches disposent aussi de logements gratuits, l’un de 167 m2, l’autre de 149 m2. L’obscurantisme de ces 1 700 m2 de logements de fonction gratuits contrarie l’idéal de transparence! Selon la Fondation Abbé Pierre, quatre millions de personnes souffrent du mal-logement, en France.

Vous êtes l’auteur de la première loi sur la moralisation de la vie publique. Vous vous engagiez à fiscaliser toutes les indemnités des parlementaires. Le site www.macronometre.fr de la Fondation IFRAP  et du Figaro  vous attribuerait la note de 2/10 pour cette initiative parce que vous n’avez pas tenu votre promesse.

Un référé récent de la Cour des comptes  interpellait votre gouvernement pour les nombreuses indemnités illégales et les surrémunérations des ministères de l’Economie et des Finances...

La liste serait longue.

Oui, Monsieur le Président de la République, la rumeur  s’est concrétisée depuis un an : vous seriez le Président des riches.

Mais afin de ne pas sombrer dans la mélancolie pleureuse des décennies passées, nous,  électeurs,  devons  préférer croire encore au lever du soleil « macroniste », dans un futur proche.

Avec regret pour le présent. Avec espoir pour l’avenir.

Annie Keszey.

http://www.notreputeaux.com             

http://rupture-et-metamorphose.org

http://atelier-idees.org