Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2013

PUTEAUX. Une leçon gratuite d'orthographe.

SALUTATIONS CORDIALES  A PUTEAUX  BLEU  MARINE  ET  A GERARD BRAZON !

Recevez mes remerciements très sincères pour les qualités que vous m’attribuez d’innocence et de douceur, très rares à conserver malgré le temps qui passe. Les synonymes d’innocence sont la pureté et la  simplicité…, en ces temps de corruption et de formatage : vous êtes vraiment trop délicats.

Opposée aux opinions et idéologies extrêmes d’une part et nullement adepte de la liberté d’expression américaine du nord d’autre part, je ne veux pas voir vos publications sur mes blogs. Vous diffusez d’ailleurs vos idées sur les vôtres et n’êtes donc pas concernés par une quelconque «  Censure ».

Par reconnaissance et gratuitement, je vous soumets quelques corrections de  forme de vos articles, c’est mon métier,  afin que l’intérêt de vos lecteurs puisse se concentrer sur le fond. 

Appréciez, cette fois et de surcroît, mon humanisme!

Mon nom est celui de mon mari, immigré hongrois naturalisé français qui a eu tous ses biens familiaux confisqués par le communisme roumain. Sans argent, il est venu à pied en France en de nombreuses étapes. A partir d’un respect particulier que j’ai pour sa vie j’aimerais que vous écriviez Keszey  et non Kezsey. Certes, ces noms étrangers vous troublent !
Ensuite, écrivez, c’est mieux:
…tous les musulmans sont croyants
…vous faites partie de ces personnes à qui l’on peut dire…
Qui vous dit que tous les musulmans…
Combien de fois ai- je  dit
…vous pouvez continuer à croire ce que vous dîtes   
…des petites filles françaises…
…des acquis scientifiques qui furent rapportés
…même Averroès fut condamné…

A bientôt peut-être, avec plaisir.
www.notreputeaux.com

Annie Keszey.

27/01/2013

MAIRIE DE PUTEAUX: UN DINER CITOYEN.

Madame Ceccaldi-Raynaud, Maire de Puteaux, Président de l’EPADESA, Vice-Président de la Communauté d’agglomération Seine-Défense, organise chaque année, avec les membres de la majorité politique du Conseil municipal, de nombreuses cérémonies de vœux.

Le 23 janvier 2013, l’invitation à dîner, pour 19H30,  concerne les représentants de Conseils syndicaux et des Syndics.
Les illuminations de NOEL, élégantes suspensions brillantes et sapins rouges, s’ajoutent à l’éclairage habituel sur l’Esplanade, devant la façade néoclassique de la Mairie.
L’accueil  des invités- citoyens est « pensé », affable et déférent. Un policier municipal « surveille-protège » l’entrée. Les identités sont vérifiées par la seule remise de l’invitation reçue antérieurement, par courrier.
En particulier, Madame La Directrice de l’urbanisme, élégante et souriante, accueille les entrants.
Un dépôt des  vêtements d’hiver, encombrants, est prévu à ce niveau.
Cette première impression d’ordre, de soin, de précision dans l’organisation, ne sera pas contredite ensuite.

Les nombreuses tables rondes, de dix places, aux nappes blanches, prévues pour le dîner, portent, chacune, une affiche, avec le nom d’un quartier, ce qui facilite l’installation des convives, guidés, de plus, par des hôtesses attentives.  Un photographe propose d’immortaliser les présents, comme ils le souhaitent, afin de fixer l’instant, dans ce cadre inhabituel.
Au centre de la salle, une estrade  a pour fond un immense écran pour projections visuelles. D’autres écrans plats permettent à tous de regarder les mêmes images sur des initiatives municipales.
Un haut chandelier argent à cinq branches éclaire chaque table. Les couverts sont classiquement français, avec plusieurs verres à pied, sélects donc, comme il se doit. Chaque invité découvre ses cadeaux :
-    Un pot miniature rouge clair, porte un aimant au dos afin de pouvoir être fixé sur un meuble ou un mur et contient une adorable petite plante grasse verte, humidifiée. Toutes les plantes voisines sont différentes. Le pot est protégé par un sac en papier transparent, avec deux bandes de légères impressions or. Une étiquette des vœux du Maire et de la Municipalité fixe l’ensemble.

- Un agenda 2013- Ville de Puteaux, d’une qualité supérieure, a sa couverture noire traversée par une bande  de dix  photographies, témoignages historiques de la ville : le Moulin de chantecoq, l’Eglise Notre-Dame de la Pitié, une voiture De Dion Bouton  1908…Les pages intérieures approfondissent la signification de chaque image. De plus, la fin de chaque mois est marquée par une œuvre agréable- pleine-page- en couleur, représentant un des sites marquants de Puteaux. C’est un très bel agenda. Le menu est apposé sur un verre: noix de Saint-Jacques, coulis de poivrons rouges. Suprême de pintadeau aux cèpes. Pommes purée. Salade. Fromage. Tiramisu. Vocabulaire  culinaire « de  classe ». Belle perspective.

Les conversations entre convives qui ne se connaissent pas toujours sont feutrées, cordiales et pacifiques. Le thème naturel est la gestion des copropriétés.

Madame Ceccaldi- Raynaud, avec Monsieur Jean-Marie Ballet, adjoint au Maire et d’autres collaborateurs à ses côtés, renouvelle ses vœux et décore des conseillers syndicaux et des syndics bénévoles, engagés dans le bon fonctionnement de leur copropriété. Les « décorés » sont remerciés par un cadeau particulier dont une bouteille, certainement  renommée.
Puis le repas commence aux sons d’un orchestre cubain. Le service, par des femmes aux chemisiers blancs et  des hommes en noir est parfait, à partir d’un travail de professionnels.
Le champagne blanc ou rosé est suivi de vins blancs puis rouges. La présentation des mets fins et délicieux est la même pour tous. Les coquilles Saint-Jacques, au même nombre dans chaque assiette  et à la même température, alignées en oblique, sont recouvertes d’un coulis rare…Les pintadeaux ne sont représentés que par leurs cuisses…
Après le repas, il est possible et agréable de danser.

Aucune réserve ne saurait être émise sur la qualité de cette soirée, à l’organisation méticuleuse, consciencieuse et respectueuse d’autrui.
Dans ce lieu momentanément étanche, après  trois heures, le résultat est heureux pour les privilégiés du jour. C’était parfait, convivial et…fraternel.

Hors contexte, la vie politique  de Puteaux, à la sérénité fragile, reprend son cours avec ses interrogations pérennes: cette réception était-elle, par exemple, « clientéliste », imperfection des représentants démocratiques afin de s’attacher la fidélité de futurs électeurs ? Si le clientélisme dans l’Histoire, à partir de rapports sociaux inégaux, fut  violent, la situation a changé. Chaque convive ce soir-là avait sa TOTALE LIBERTE DE CONSCIENCE  pour juger et  restait seul responsable de ses  engagements présents et futurs. Assimiler les citoyens à des marionnettes permet certes des critiques politiques faciles mais frappées de duplicité.

Située dans un contexte  plus large que la seule ville de Puteaux, cette agréable  réception conduit vers une introspection  complexe dont Marc Crépon, agrégé et docteur en philosophie, analyste du lien entre l’éthique et les intérêts,  facilite l’élucidation.
Marc Crépon donc.
Plus tard !
www.atelier-idees.org
www.notreputeaux.com
Annie Keszey.



20/01/2013

LE CASSE DU SIECLE CONTRE LA LAICITE.


Il faut inscrire, maintenant,  dans la Constitution, le principe de la séparation des Eglises et de l’Etat de la loi de 1905 et supprimer le concordat d’Alsace-Moselle puisque la République est « une et indivisible ».
KESSEL.jpgPatrick Kessel, journaliste, ancien Grand Maître du Grand Orient de France, président du Comité Laïcité République, publie chez l’éditeur Jean-Claude Gawsewitch: « Ils ont volé la laïcité ! ».
Patrick Kessel est franc-maçon. Il est difficile de partager cette appartenance à une organisation secrète, sélective, théâtrale, dont les femmes furent exclues jusqu’à une période récente. Cependant l’exposé de Patrick Kessel sur la situation inquiétante de la laïcité, peut être totalement partagé. Ces deux pages suivantes d’extraits  invitent à la lecture des 218 pages du livre.
Extraits.
« Ce livre est né d’une sidération d’avoir vu ce hold-up ahurissant: le spectaculaire détournement de la laïcité par l’extrême droite, à la longue histoire antirépublicaine et anti- laïque. Un casse abracadabrantesque rendu possible par l’accumulation des abandons, des détournements, des manipulations et autres trahisons de l’idéal républicain. Par des politiciens de droite comme  de gauche, à courte vue…
L’extrême droite ! Celle qui aux avant-postes contre la loi de séparation de 1905, qui a de tout temps combattu l’universalisme, la Liberté,  la Fraternité ; celle qui, de Joseph de Maistre à Romain Marie, en passant par Déroulède, fut- et reste- aux avant-postes de la contre-Réforme, de la contre-Révolution, de la contre- République ; celle qui inspire et infiltre les courants catholiques intégristes, se retrouvant en héraut de la laïcité… ! La laïcité selon Marine Le Pen n’est qu’une duperie. C’est un ersatz. Un mot-valise qui, dans sa novlangue, veut dire anti Arabe/ super chrétien.
…Car la laïcité de Mademoiselle Le Pen n’est pas la laïcité: elle en est un détournement. Elle en a les apparences, à travers ces exhortations contre les prières des rues ; mais on voit vite qu’elle sert de paravent à un combat contre le musulman, l’étranger, l’autre. Un paravent ou un faux nez si grossier qu’on aurait pu croire que la supercherie serait vite dénoncée. Pas le moins du monde. Les medias, pour la plupart, ont relayé sans ciller, la « croisade laïque » (sic) de Mademoiselle Le Pen.
Une laïcité instrumentalisée. Dans la logique du choc des civilisations chère à Samuel Huntington.
Une laïcité amputée de son autre jambe : la fraternité…
La laïcité serait antimusulmane, c’est ce que laissent entendre Marine Le Pen et Riposte Laïque, avec son caractère obsessif, et son flot de non-dits et d’allusions qui, pourtant, ne devraient pas tromper le républicain sincère. Car ce qui fait problème en France, ce n’est pas une religion ; c’est le communautarisme religieux, ou ethnique, qui s’érige en ghetto, en Etat dans l’Etat. La laïcité n’a pas vocation à stigmatiser les musulmans comme voudrait  nous le faire croire l’extrême droite ; le racisme n’est pas un point de vue mais un délit qui doit être réprimé. La laïcité n’a rien à voir avec cette parodie laïque qui se fait entendre exclusivement contre les musulmans. La dérive de Riposte laïque en est le symptôme. Cette association, où d’authentiques laïques dévoyés convergent en une douteuse alliance avec les extrémistes de droite du « bloc identitaire » est désormais plus antimusulmane que véritablement laïque.
…Riposte laïque qui prétend révéler le danger de l’islamisme, ne nourrit plus que le sentiment antimusulman. Et joue de la provocation. En juin 2010, l’association organise, avec «  le bloc identitaire », un « apéro-saucisson-pinard »…La dérive s’affirme, s’affiche, s’assume. Inéluctablement le lien de complicité se tisse avec le nouveau discours du Front national qui présente les musulmans comme les nouveaux envahisseurs. Certains  de ses animateurs s’engagent ouvertement aux côtés de Marine Le Pen et se présentent aux élections sous l’étiquette « Bleu Marine »…
Le débat sur l’Islam et la laïcité, ce débat nécessaire continue d’être faussé, d’être caricaturé, prisonnier entre des positionnements extrêmes : L’UOIF, l’Union des Organisations Islamiques de France, d’un côté, Riposte laïque de l’autre ».
Il faut agir. La parenthèse des Lumières ne saurait se refermer. L’Universalisme républicain doit prévaloir.
« Les fronts qui menacent  la  « laïcité à la française » sont aujourd’hui planétaires et multiples. C’est le nouveau monde qui tente de se mettre en place. Une sorte de coproduction entre un ultralibéralisme économique où prévalent l’argent-roi, le multiculturalisme anglo-saxon et des institutions internationales neutres (aussi neutre que la Croix- Rouge dans les camps de déportés !), et une offensive géopolitique des états du Golfe, comme le Qatar avec sa stratégie de conquêtes médiatique, (immobilière, financière) et footballistique »…Par exemple, la puissante FIFA (Fédération Internationale de football Association) a pris une décision spectaculaire, à l’unanimité ! Elle autorise le port du voile pour les joueuses de football. Presque seule dans la presse, Caroline Fourest s’est levée contre cette victoire des pays du Golfe sur l’universalité ».

Patrick Kessel développe les lourdes menaces contre la laïcité :
-L’ONU œuvre contre les droits de l’homme. Par exemple, la conférence de Durban 2, contre le racisme, porte atteinte à l’universalité des droits.
-Le «  printemps arabe », en un an, après avoir renversé des régimes corrompus, menace de sombrer dans l’hiver des dictatures religieuses et de la charia.
-L’offensive évangélique des réseaux missionnaires témoigne d’une volonté hégémonique spatiale, mondiale, dans tous les domaines de la vie, en particulier dans l’éducation. La version biblique de la Création s’installe comme vérité face aux acquis scientifiques et à la théorie de l’évolution.
- Mitt Romney, Mormon pratiquant, candidat du parti républicain à l’élection présidentielle de 2012 pense que Dieu a créé les Etats-Unis pour dominer le monde.
-Le patriarche orthodoxe Kirill parle de Vladimir Poutine comme «d’un miracle divin » et adhère à son parti, le Front populaire.
-Le Vatican continue son activisme pour modifier, à petits pas, très sûrs, la loi de 1905, afin d’obtenir des «  assouplissements »: financements d’écoles privées ou de bâtiments baptisés « culturels », propositions « politiques » de modifications de textes de lois ou oppositions victorieuses. En 2008, à l’ONU, le Saint-Siège s’est opposé à une proposition française de dépénalisation universelle de l’homosexualité. Son conservatisme extrême ne se fonde pas sur la Raison mais sur une idéologie bloquée. L’Eglise catholique tente de s’imposer comme racine culturelle dominante de l’Europe contre les apports de la Grèce, de la religion juive, des Cathares, des Albigeois, de la Renaissance, de la Réforme,  des Musulmans et des Lumières…Mais, les racines du catholicisme sont aussi les bûchers de l’Inquisition ! Elle prétend imposer sa morale tout en fermant les yeux sur les turpitudes de ses milliers de prêtres pédophiles…
images SARKO.jpg- Nicolas Sarkozy,  fut le président le plus anti- laïque de la cinquième République. En voyage au Vatican, il fait publiquement le signe de croix devant ses ouailles, déclare que c’est au prêtre et non à l’instituteur d’enseigner la distinction entre le bien et le mal. Sa trouvaille de « laïcité positive » tente de cacher son œuvre de démantèlement de la laïcité. Ses décisions vont toutes dans le sens d’un affaiblissement de la loi de 1905 : le plan banlieue Sarkozy/ Amara a créé cinquante écoles privées, toutes catholiques …
François Fillon est, lui aussi, étonnement à l’écoute de l’Eglise : il fait voter, par exemple, le loi Carle, qui contraint les communes à financer les établissements scolaires confessionnels au détriment de l’école laïque, sur le seul critère du choix des parents…

Et la gauche ?
C’est Aristide Briand, socialiste modéré, soutenu par Jean Jaurès, après  vingt- cinq années de débats et treize rapports qui  fait voter le loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905. Le bilan politique, quant à  la laïcité,  des gouvernements socialistes du 20ème siècle est défaillant. Les responsables de gauche sont divisés : Pierre Joxe, Alain Poperen, louis Mermaz, André Laignel, Alain Savary Louis Mexandeau, Laurent Fabius, Jean Glavany  et Jean-Luc Mélenchon, « preux chevalier de la laïcité »… résistent aux pressions de l’Eglise, tandis que Pierre Mauroy, Michel Rocard, Jack Lang… faiblissent. François Mitterrand et Lionel Jospin, Présidents de la République tergiversent et dénaturent la laïcité.
Quant à François Hollande, en 2003, lors de son audition devant la commission Stasi, il a déclaré : « le pacte laïque est indissociable de la République jusqu'à devenir un patrimoine commun. La laïcité est indissociable de l’égalité…c’est l’intégration, l’égalité entre hommes et femmes, le non-financement public des cultes… » 
En 2012, François Hollande, contrairement à Nicolas Sarkozy, se présente en rassembleur, calme, serein. Il marque nettement son attachement à la défense de la loi de 1905 et souligne sa volonté de sanctuariser la laïcité.
La défense de l’humanisme laïc impose de ne pas laisser sans réaction le hold-up de l’extrême droite. Le sursaut s’impose.

Seconde image:bigou93700.canalblog.com
Annie Keszey
www.atelier-idees.org