Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2013

PUTEAUX en 2014. L'INSTRUCTION PUBLIQUE. LA DEMOCRATIE.

Ce sont les deux premiers points d’un PROGRAMME CITOYEN pour les élections municipales de 2014. Les autres points suivront régulièrement. Chaque électeur, soucieux de participer, veillera à promouvoir ses idées afin de  réaliser un programme collectif consensuel.



Puteaux est une ville du département des Hauts-de-Seine, de 45210 habitants en 2012, sur la rive gauche de la Seine, limitrophe de Paris et proche du Bois de Boulogne. D’une superficie de 319 ha, elle est située  dans la région Ile-de-France. Sa densité est de 14 029hab/km2.
C’est une ville très riche : 2/3 de la surface du centre d’affaires de la Défense sont situés sur Puteaux.

L’instruction publique.

Alors que le premier devoir des politiques est d’assurer l’avenir de la jeunesse, d’abord par une instruction scolaire réussie, le seul lycée général et technologique de la ville, le lycée Agora est en situation d’échec majeur. Le taux de réussite à l’ensemble des baccalauréats en 2012 est de 63%, pour un taux moyen académique attendu de 77%. La valeur ajoutée est de – 14 ! Le site www.lexpress.fr classe ce lycée général et technologique 48ème sur 48 dans les Hauts-de-Seine et 1989ème sur 1996, en France. Ce paradoxe entre la fortune de la ville et la misère scolaire est une absurdité. Le lycée François Villon des Mureaux, par exemple, dans les Yvelines, est 29ème sur 48 et 931ème sur 1996, en France, alors que les entrants, en échec scolaire, sont nombreux.

Lire la suite

10/11/2013

PUTEAUX. SITUATION DE LA RESIDENCE LES BERGERES.


L’entreprise BATEG, contactée ce jour, maintient la fin de travaux pour le 20/12/2013. Il n’y a aucun imprévu. La façade principale est dégagée des bâches, aux trois quarts, et les locataires, de ce côté, ont retrouvé la lumière du jour, sans obstacle. En deux endroits de la façade, les escaliers et les ascenseurs extérieurs sont en construction.
L’issue attendue, libératrice, s’approche.
Le statut extérieur de l’immeuble social a changé. L’architecture était rudimentaire, elle s’est, objectivement élevée en « standing ».  Elle reste sobre de lignes mais a pris « une belle apparence ».
On peut espérer, pour les locataires, des économies financières quant à leur consommation d’énergie et leur satisfaction de vivre dans un immeuble à l’extérieur bien rénové. La réussite sera complète si ces résidents aiment aussi leurs intérieurs.
Un dédommagement financier accordé aux locataires par l’OPH (LM), sous forme de diminution temporaire des loyers par exemple,  faciliterait l’oubli de cette épreuve, d’ailleurs  reconnue par les responsables.
Au 20 décembre donc.
Annie Keszey.