Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2017

Monsieur Le Président du "Canard enchaîné".

Annie Keszey, ex-professeur d’Education civique, au Président du « Canard Enchaîné », M Michel Gaillard, redaction@lecanardenchaine.fr , 173 rue St- Honoré-75051 Paris. Copies à François Bayrou, Emmanuel Macron, Richard Ferrand et François Fillon. Publication sur trois blogs personnels.

Objet. Hypothèse : les emplois fictifs de M François Bayrou.

                Monsieur le Président,

Votre hebdomadaire a informé ses lecteurs, régulièrement, des dérives, à prouver par la justice, de François Fillon et de Marine Le Pen, en particulier.

François Fillon, moralisateur donneur de leçons de morale au peuple, se dédouanait, semble-t-il, de ses comportements divergents. Vous ne l’avez pas dispensé de vos «dénonciations », pour nous informer!

Mais, vous n’avez pas donné suite à l’intervention faite auprès de votre publication par M Nicolas Grégoire, collaborateur du député M Guellec, R1 02/04/97, qui avoue avoir bénéficié, en présentant des preuves, de deux emplois fictifs de la part de François Bayrou, l’un à l’Assemblée Nationale, l’autre au Sénat.

Le rapport de M Nicolas Grégoire est accessible en tapant sur Google:

dreuz.info/2017/05/06/ pas-avant-le-deuxième-tour

Publier ou ne pas publier relève de votre responsabilité. Par contre, le risque de votre participation à une éventuelle anomalie de considération  juste entre M François Fillon et M François Bayrou requiert, de votre part, une information publique sur les raisons de votre silence, dans ce second cas.

Merci.

Annie Keszey.

 

02/02/2014

L'ENVERS FUMEUX DU BLOG DE CHRISTOPHE GREBERT.

Annie Keszey, dixième colistière, par erreur, sur la liste sans étiquette  Puteaux ensemble de Christophe Grébert et de Sylvie Cancelloni, à l’élection municipale de 2008,

 

aux électrices et électeurs :

 

POUR VOTER RATIONNELLEMENT, IL FAUT SAVOIR.

 

Par solidarité, afin d’éviter à d’autres la même confusion politique imprévisible, je vous propose, à partir de documents archivés de la période 2008-2013, une histoire des actes de Christophe Grébert  et de Sylvie Cancelloni, candidats à l’élection municipale de 2014.

 

Cette histoire partielle, présentée sous forme de lettre ouverte à François Bayrou, est orientée vers la recherche des contradictions entre les écrans médiatiques purs des blogueurs et leur réalité très grise, méconnue.

 

Le texte de cette réalité  peut vous être adressé par courriel, sur demande, à :

keszey.annie@neuf.fr

La synthèse de l’historique suit, ici. 

Avec mes souhaits d’une démocratie éthique, transparente et sincère, à Puteaux.

Lire la suite

04/04/2013

LA MORALISATION. LETTRE A FRANCOIS BAYROU.

A Monsieur le président du MoDem, François Bayrou.
            Copies à divers journaux et hebdomadaires.

Objet : votre appel renouvelé pour une moralisation de la vie publique.

            Monsieur le président,

    Vous lancez une  pétition, sur le site du Mouvement Démocrate, pour moraliser la vie publique. Dans ce nouveau séisme politique né de l’insupportable affaire Cahuzac, votre initiative de blanchiment moral devrait rasséréner les citoyens ordinaires que nous sommes. Or, à Puteaux, ce n’est pas possible. Vous acceptez parfaitement  que Christophe Grébert, conseiller municipal d’opposition, représente votre parti, alors qu’il n’appartient pas à la République exemplaire conforme à vos souhaits. Vous dénoncez les mensonges publics, or Christophe Grébert est complice du mensonge  de son acolyte, Sylvie Cancelloni , publié pendant plus d’un mois sur son blog, en 2008, malgré les protestations des colistiers. Christophe Grébert est complice, avec Sylvie Cancelloni de la constitution d’une liste illégale pour les élections internes à la section locale du MoDem. La tête de liste était un habitant de Nanterre qui avait utilisé une fausse adresse, à Puteaux, dans l’immeuble de Sylvie Cancelloni, avec la complicité de Christophe Grébert et de responsables du MoDem du 92! Après les élections municipales de 2008, une fois élu, il a abandonné les trois quarts de ses colistiers qui lui avaient rédigé son programme pour la ville : il s’est désabonné de la liste commune, a-t-il écrit ! En 2013, sur son blog, il ment à nouveau : stratège en victimisation, il inverse la situation de 2008 et se dit abandonné ! Une autre conseillère municipale de l’opposition, éthique, de sa liste 2008, veut rétablir la vérité sur le blog de Christophe Grébert, mais il ne permet pas la publication de son commentaire. Christophe Grébert se présente comme « quelqu’un qui a décidé de l’ouvrir », mais censure, pour que sa notoriété virtuelle continue à prévaloir et à tromper.
Je tiens l’ensemble des preuves à votre disposition.
Parions ! Il pourrait-être l’un des premiers à signer votre pétition sur la moralisation.
Allez-vous le désigner pour représenter le MoDem aux élections municipales de 2014?
Vous n’êtes pas seul! Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly, écrit dans « Le temps des territoires » : l’exemplarité du comportement de ceux qui s’engagent en politique, pour le bien commun, est…fondamentale. Il a choisi Sylvie Cancelloni, menteuse et tricheuse, pour suppléante à la députation. Quelle explication donne-t-il à ce paradoxe ? Il a choisi de se tourner vers l’avenir !
Votre engagement rejoint-il les fictions politiciennes habituelles ou êtes-vous sincère ?
Je préfèrerais la seconde solution. J’apprécie vos livres, vos analyses et vos propositions.
Respectueusement.
Annie Keszey.