Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2019

Puteaux. Demande d'intervention au comité d'éthique de LaREM.

24/09/2019. Annie KESZEY, 27/29 Rue Roque de Fillol, 92800 Puteaux, 44 ans d’Education nationale (professeur, psychologue scolaire, principal de collège public), LaREM- Génération de Puteaux,
au Président du Comité d’éthique de LaREM.
Copies à Messieurs Edouard Philippe, Stanislas Guérini, Alain Richard, Julien de Normandie, Madame Marie Guévenoux.
Objet : Demande de Justificatifs contre des tweets délictueux, me concernant, émis par @OReferendaire.
Monsieur le Président du Comité d’éthique de LaREM,
Ma demande ne vaut que si l’adresse Twitter @OReferendaire, Observatoire électoral, correspond à un site de LaREM et non à un faussaire. Je l’ai découverte pour la première fois sur #Puteaux, je ne la connais pas, son titulaire ne me connaît sans doute pas.
Voici ces tweets : ils sont mensongers, outrageants, diffamatoires. Ils sont une atteinte à mon honneur et salissent mon nom qui est aussi celui de mon mari. Ce sont des faux en écriture publique. Pourriez-vous demander à ce site de m’apporter les preuves de ce qui est écrit ?

1                                                                                                         2 P1010862.JPGP1010864.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Honnêtement Madame quel est votre intérêt à soutenir les gens qui essaient d'attaquer LaREM de toutes les manières possibles? Pourquoi cette insistance contre un membre du comité en particulier? Est-ce à cause de ses origines? A cause de sa couleur de peau?

2. Les attaques personnelles, les insultes, les mensonges, Madame, viennent de vous. Et je vous rappelle que le harcèlement moral et le racisme sont passibles de poursuites judiciaires.

Je n’ai jamais soutenu « les gens qui essaient d’attaquer LaREM de toutes les manières possibles » : pas une seule personne, jamais. Toutes mes interventions sont consultables sur mes blogs : www. notreputeaux.com, www.atelier-idees.org, www.rupture-et-metamorphose.org et sur #Puteaux. [Je tiens l'ensemble de mes tweets à la disposition de qui le souhaite.]
Le membre du comité qui subirait mon insistance contre lui n’est pas nommé. S’il s’agit d’Adama Traoré, j’ai porté plainte en diffamation contre lui auprès du Procureur de la République le 18/11/2018 : la date du jugement n’est pas encore fixée. Il écrivait déjà et avant toute intervention de ma part que je n’appartenais pas à LaREM, que j’appartenais à un autre organisme, que j’allais leur nuire et autres mensonges dont j’ai les preuves. Il recommence actuellement et tente d’inverser le coupable et l’innocente sauf que ses propos délictueux reposent sur le vide. Les sous-entendus des deux dernières questions sont des infamies : ma famille est internationale. Ce tweet est, de plus, une trahison de la charte des valeurs de LaREM.
Il faut apporter les preuves des mensonges, des insultes et des attaques personnelles qui me sont imputés : ce ne sont pas mes pratiques. Je ne mens pas, je n'insulte pas. Quant au harcèlement moral et au racisme évoqués, si ce site appartient à LaREM, je demanderai des mesures spécifiques pour réhabiliter mon honneur. Pour réfuter le harcèlement, c'est facile, je n'écris pas de tweets à Adama Traoré, je ne fais que répondre aux siens, me concernant.
Membre à égalité de droit de LaREM, respectueuse sans faillir des valeurs du Parti, je critique démocratiquement des adhérents du comité 2 auquel je ne veux pas appartenir pour ne pas être complice de leurs déviances éthiques. Tous les adhérents, ceux de la société civile en particulier, ne sont pas concernés par ces critiques. Je vous avais déjà adressé un rapport en 2018 à ce sujet (je vous le joindrai à nouveau, réactualisé}. La haine viscérale du maire de Puteaux de la part de certains,  l’ambition politique endémique, le langage public ordurier de « Puteaux en Mouvement » intégré à LaREM, inacceptable, sur un site Twitter, les mensonges, les outrages, les diffamations, avec preuves irréfutables, sont à combattre au sein de LaREM sinon le souhait d’atteindre l’exemplarité ne serait qu’affabulateur.
Pourriez-vous demander à ce site (votre site?) de m’apporter les preuves de ce qui est écrit ?
L’intérêt des membres du parti/mouvement du comité 2, que je critique, est évidemment d’extrapoler en disant que je critique LaREM. Or, je la défends d’un retour vers les pratiques qui conduisent au dégagisme politicien.
Recevez l’expression de mes sentiments respectueux et reconnaissants.
Annie Keszey.

 

 

04/05/2019

Trivialité politique sur TWITTER.

Trivialité linguistique des messages de Sylvie Cancelloni, politicienne opposée au Maire de Puteaux, sur son site TWITTER.

 Les statuts de LaREM accordent la possibilité d’une double appartenance politique et si cette stratégie électorale a été payante, elle est, semble-t-il, devenue un obstacle majeur au renouveau des pratiques politiques d’opposition. 

Cela commence avec l’entente récente entre LaREM et « Puteaux en Mouvement » de Sylvie Cancelloni qui aurait été acceptée par Jean-François Rouzières, coordinateur des communes LaREM 92 Nord.

1 Certains affiliés de ce mouvement partagent, depuis des années, un combat constant contre le maire LR de Puteaux: Madame Ceccaldi-Raynaud. Leurs critiques permanentes, usantes, ne se concrétisent pas en progrès pour tous : ils ne font pas de la politique autrement ! Hypothétiquement, certains n’y arriveront pas. 

2 Par cette entente, le « comité deux » s’exclut aussi de l’obligation de LaREM de respecter l’autre par cette intégration de « Puteaux en Mouvement »: la langue française vulgaire utilisée par Sylvie Cancelloni est une offense  culturelle maximale à la langue française remarquable d’Emmanuel  Macron et à son éthique. Ce témoignage sur Sylvie Cancelloni l’atteste, témoignage public d’ailleurs puisque les sources d’information sont sur Internet.  

Sylvie Cancelloni,  irrespectueuse et triviale.

Critiquer intelligemment une politique publique locale, celle du maire Mme Ceccaldi-Raynaud, par exemple, est une aide judicieuse au progrès collectif, à la condition toutefois de connaître parfaitement les dossiers pour dégager des contrepropositions positives. A la double condition nouvelle de savoir décrypter le négatif, mais aussi le positif. Ce positionnement, dans l’intérêt général, fondé sur la compétence personnelle, avec un impératif respect d’autrui, s’oppose aux expectorations inquisitoires  automatiques,  inopérantes, d’une étrange vulgarité de Sylvie Cancelloni. Le site Twitter de Sylvie Cancelloni ravive « L’injure à fleur de peau » d’Evelyne Largueche, psychanalyste, chercheur au CNRS. Cette analyse nous aide à déchiffrer une succession de tweets politiques de Sylvie Cancelloni, impulsions hostiles contre le maire de Puteaux. Sylvie Cancelloni recherche les défauts de sa cible afin de donner de celle-ci une image négative qu’elle pense plausible. L’injurié, le Maire, est choisi en fonction du « nous » qui pourrait se constituer dans l’intérêt personnel électoraliste de Sylvie Cancelloni  grâce aux caractéristiques négatives. Le Maire n’est pas immédiatement présent sur Twitter lors de l’injure et  le « Tiers », celui que Sylvie Cancelloni veut mettre de son côté pour servir son but électoral est constitué par les adeptes de son mouvement et les lecteurs de Twitter, mais ces derniers ne valident pas obligatoirement cette opinion irrespectueuse d’autrui.  Les résultats de« Puteaux En Mouvement », lors des élections municipales de 2014 et de 2015, furent faibles

Site Twitter de Sylvie Cancelloni, de 2016 à 2015.  (« La moralisation politique », déjà publiée le 30/05/2017 sur notreputeaux.com)

20/06/2016. La pol gnagnagna de la majorité de Puteaux. Pas plus haut que la braguette, on risquerait de regarder l’horizon.

22/05/2016. FOUZYTOUT et Cie …chez@Joëlle CR.

14/03/2016. # Puteaux : la médiocrité du débat politique. Pour cacher celle de son fils, l’âne, qui refuse de présenter le budget…

13/03/2016. # Puteaux, Joëlle CR, une démocratie pour les nuls

10/03/2016. Puteaux,# Joëlle CR …propose de voter des travaux dont l’appel d’offres a déjà été lancé ! Du Ceaucescu* pur jus …

10/06/2016. Immature, affligeant, le comportement de l’adjoint aux finances, fils de #Joëlle CR.

18/09/2015. Histoire d’une  vulgaire profiteuse cachée par un physique de dame patronnesse.

20/06/2015. Une star is borning  @Hautbourg C pendant qu’une vieille star à  la com indigne@ Joëlle CR entame son naufrage.  

20/06/2015.Intéressant de suivre sur Twitter @Joëlle CR. Ce n’est pas un maire qui s’exprime mais une chipie revancharde. Cela promet ! # Indigne.

14/06/2015. Le bing bang à Puteaux, c’est pour demain. Aujourd’hui un système familial en sursis, caricatural et indigent, reprend du service pour 4 ans.

8/06/2015. # Puteaux a besoin non pas d’un potentat à bout de souffle et d’aboyeurs serviles… Etc. 

Mais son mensonge classique politique du 14/05/2015, largement prouvé deux ans plus tard, souligne l’imposture de ces deux années : la même écrivait alors sur Twitter : « Espérer une campagne électorale belle et digne sur Twitter, à Puteaux, loin des invectives et des procès. Cela ferait du bien à la politique. »

13/04/2017, sur Facebook, Sylvie Cancelloni présente Le chef de bande de la majorité municipale et… c’est la photo de Kim Jong- un ! Le trait d’esprit évoquant une plaisanterie n’annule pas l’outrage.

Rappelons encore que dans une de ses publications de mai 2017, on retrouve cette même « grâce épistolaire douce et aimable» ! Le candidat local de La République En Marche aux élections législatives, Laurent Zameczkowski, dont elle écrit mal le nom et qu’elle ne connaît pas « est d’une inexpérience totale avec un côté Jean de la lune, la minceur de son profil professionnel serait un obstacle. Il est assimilé à « un pâle clone ânonnant le catéchisme macroniste ».

 [Notons, de plus, que nul ne connaissait à ce moment la malversation de ce candidat.]

Quant au maire de Puteaux (cible obsessionnelle, à la fonction jalousée par Sylvie Cancelloni) « elle a tout d’une bleuette (écrire bluette) en matière de compétence et de légitimité ». 

Or, le Maire de Puteaux tient sa légitimité de son élection. Un  professeur d’Histoire pourrait regretter la monarchie élective locale dont le pouvoir est exercé par une  même famille, le père puis la fille, depuis 49 ans : cela resterait une opinion. Ce pouvoir est légitime puisqu’aucune loi ne l’interdit, il découle d’élections successives auxquelles participent des citoyens libres, majoritaires depuis plus d’un demi-siècle. 

Ce choix linguistique d’une opposante révèle peut-être un problème  affectif personnel. Pour accéder à « la joie », il faudrait éventuellement faire appel au conseil de Spinoza de se référer à « la raison » ou relire « la joie de l’évangile » du pape François, si l’on est catholique toutefois. L’usage des registres courant et recherché de la langue française pourrait permettrait , enfin, à cette politicienne, de devenir une « Politique » digne.

Annie Keszey.

 



 

24/11/2018

DOCUMENT 3. Plainte en justice.

24/11/2018. Deux « historiens » novices, que je ne fréquente pas, publient, en 10 lignes,  sur  #Puteaux, l’histoire, inventée bien sûr, de 10 ans de ma vie, dans le but de me « tuer », semble-t-il,  avec un  clavier  «Kalachnikov»!

Les tweets sont photographiés et conservés dans la perspective du procès en justice.

[Catherine POMMERE]. Depuis qu’elle a perdu la municipale en 2008 avec la liste de CG, « elle » est l’outil consentant des Ceccaldi Franchi pour cracher sur ses anciens partenaires-

[Adama TRAORE]...Elle a atteint son apogée alors 10 a (ans) après...

Elle a en face d’elle une autre mentalité & façon de faire ! Nous respectons sa seniorité (séniorité) toutefois !

...Oh que oui, (.) J’ai appris ce qu’elle a comme palmarès (.)

[Catherine POMMERE et Adama TRAORE] Raccrochez-vous, défendez-vous, maquillez votre haine...

[Catherine POMMERE] énervée? agacée? frustrée? (Mettre des majuscules après les points d’interrogation.)

[Adama TRAORE] Chère @carpom27, c’est sûrement la chargée de communication de la mairie ! ça (majuscule) confirme bien l’historique de cette porte parole (porte-parole) se faisant passer pour une marcheuse de LaREM (.)

Ces tweets délirants, maléfiques, construits sur des infox et qui me prêtent des actions et des comportements étrangers à qui je suis, nés du  néant d’une histoire non écrite, ne me semblent plus, cependant, inexplicables. Je pourrai valider ou invalider ultérieurement une hypothèse éclairante. Je la développerai dans le récit de ces dix ans de ma vie  que je m’estime contrainte de faire, pour la justice, en contradiction avec ces opinions ignorantes de toute information fondamentale. Ce récit, « mon vrai palmarès », synthétique, fondé normalement sur l’éthique et la morale, buts de ma vie  et buts de nombreuses vies citoyennes bien sûr, rappellera en effet mes critiques contre  ceux qui trahissent la charte des valeurs de LaREM : trahison de la courtoisie, du respect d’autrui, de  la bienveillance (mot particulièrement utilisé par le comité secondaire de LaREM !!!), du langage de vérité,  de l’honnêteté...et du respect évident des lois de la République.

Hypothèse : Adama TRAORE, proche de Christophe GREBERT et Catherine POMMERE, proche de Sylvie CANCELLONI, citent ces deux amis dans leurs tweets diffamatoires à mon égard. Or, j’ai critiqué publiquement, de plein droit, les déviances à l’éthique, à la morale  et à deux « chartes » des valeurs, au moins, (celle de LaREM pour S. CANCELLONI et celle des journalistes pour Ch. GREBERT), de ces deux politiciens traditionnels, opposants endémiques au Maire de Puteaux. Ne doit-on pas me « supprimer » afin que certains politiciens traditionnels du comité secondaire de LaREM de Puteaux puissent apparaître, immaculés, en bonne position, sur une future liste électorale de Puteaux ?

Mon hypothèse est que ces tweets sur #Puteaux tentent de transférer sur mon nom les trahisons à l’éthique, à la morale et au droit dont les responsables sont dans le comité secondaire de LaREM, auquel je refuse d’appartenir.  

En déduire que je sers le Maire de Puteaux serait certes commode mais faux. Faire de la politique autrement ne nie pas le droit à la critique démocratique, mais négative et positive, critique non pas d’une personnalité mais d’un projet auquel il convient d’opposer un meilleur projet, à condition d’en avoir la capacité. Les pratiques déviantes de politiciens traditionnels du comité secondaire et de leurs amis extérieurs (pour l’instant !) sont à combattre. Les membres de la société civile, membres de ce même comité,  devraient œuvrer pour avancer vers une République exemplaire : ils ont les qualités personnelles pour le faire.

J’assume les contenus de la totalité de mes tweets, utiles au procès, que j’adresserai, en particulier, à LaREM nationale et je maintiens bien sûr l’ensemble de mes textes publics.

Annie Keszey